Le conducteur d’un Tesla Model S qui a embouti un camion de pompiers sur une autoroute en Californie dit qu’il utilisait le pilote automatique au moment de l’accident, et jusqu’à présent, Tesla n’a pas réfuté cette affirmation.

Le pilote automatique est destiné à être utilisé uniquement avec un conducteur totalement attentif », a déclaré un porte-parole de Tesla lorsqu’il a été demandé de confirmer l’affirmation du conducteur selon laquelle il utilisait le pilote automatique lorsque son véhicule a heurté le camion à 100 km/h. Tesla a la capacité d’examiner l’historique des données d’un véhicule pour déterminer si le pilote automatique est actif lors de certains incidents.

Il y a eu un bon nombre de rapports de véhicules Tesla impliqués dans des accidents avec le pilote automatique actif. L’événement le plus marquant et tragique a eu lieu en 2016 quand un homme de Floride nommé Joshua Brown a été tué après que son modèle S se soit écrasé sur le côté d’un camion. Brown avait utilisé le pilote automatique à l’époque, mais le NTSB “National Traffic Safety Board” (Office national de la sécurité routière) a jugé que Tesla n’était pas responsable de l’accident. Un rapport préliminaire publié en juillet 2016 indiquait que son véhicule roulait à 74 mi / h au moment de l’accident sur une route avec une limite de vitesse de 65 mi / h.