Comment les VTC voient l’horizon et envisagent l’avenir de leur profession après la crise sanitaire du COVID-19 ?

Tout naturellement, l’avenir du VTC fait débat sur le forum Uberzone des professionnels VTC.
Les chauffeurs partagent leurs impressions et leurs inquiétudes surtout sur la situation actuelle. La crise sanitaire que vit la France et le monde en général impacte toutes les professions. Les professionnels du transport ne sont pas épargnés et la gestion gouvernementale de cette crise et son issue vont avoir un impact considérable sur le secteur du VTC.

Voici les Paroles de VTC sur le sujet

@Ka156 VTC à Marseille

On vit un moment historique et extraordinaire depuis quelques semaines. Voici comment je vois l’avenir du VTC :
Actuellement, on est dans les phases du choc et de l ‘émotion. En gros, c’est que d’après moi, le plus dur reste à venir.

Loin de moi l’idée d’être pessimiste, mais il faut reconnaître que ce coronavirus a déjà causé de sérieux dégâts et qu’il en causera encore dans les mois à venir. J’ai eu écho de 2 chauffeurs VTC ici, à Marseille, qui ont lâché l’affaire et qui s’apprêtent/s’apprêteront à mettre la clé sous la porte sous peu car ils n’arrivent plus à tenir leurs objectifs quotidiens.

Ce qui m’interroge, c’est l’après coronavirus

La faute sûrement à une gestion trop tendue, un défaut de trésorerie ou encore l’impossibilité de faire face aux créances, loyers et charges. Idem pour des patrons de fast-food, de pizzerias, de fleuristes que je connais et qui savent qu’ils n’iront pas loin.

Ce qui m’interroge, c’est l’après coronavirus. Au début, je me disais “OK ça va passer, et après je vais repartir sur mes réservations, mes courses partenaires, mes clients privés etc”. Mais je pense que ça ne va pas se passer comme je l’espérais. J’ai du mal à croire que tout va reprendre comme avant. Du moins, ça prendra beaucoup de temps.

L’INSEE, à travers ses outils, son expertise et ses études évoque un vrai tsunami économique qui sera plus violent que la crise de 2008. Si vous jetez un oeil à l’article, il y a des stats inquiétantes. Tout les secteurs d’activité sont impactés. Moins de tourisme, moins de voyageurs, moins de business…. Bref, tout ce qui touche à notre métier.

Mon interrogation n’est pas : “Peut-on se relever de ça ?” mais “Dans combien de temps va t’on se relever de ça” ?

Alors oui, il y aura toujours des touristes, des voyageurs d’affaires, des gens qui se déplaceront en voiture avec chauffeur, mais dans quelle proportion ?

  • Qu’adviendra t’il des VTC les plus fragiles ?
  • Comment va évoluer notre environnement (Assureurs, loueurs, expert-comptables, etc) et quel impact sur nous ?
  • Comment vont évoluer les plateformes VTC avec leur % et leur volume d’affaires (pour ceux qui bossent en majorité ou intégralement avec) ?
  • Quid du tourisme (pour ma part, 70 à 80% de mon Chiffre en haute saison dans le sud)

Voilà mes interrogations !!

@Pascal78600 VTC à Paris

C’est difficile de lire dans l’avenir VTC. Quelques idées en vrac :

Ce qui est sûr, c’est que la clientèle touristique et d’affaires va mettre longtemps à revenir tout simplement parce que les liaisons entre les pays vont être rouvertes progressivement et parce que les entreprises vont faire voyager les salariés progressivement également. Les professionnels les plus impactés seront donc, à mon avis, la grande remise et les taxis.

Diversifier ses sources de revenus

Ne reste plus qu’à considérer le clientèle locale, par appli ou privée. Celle-ci sera moins nombreuse, car moins fortunée, et il y aura toujours autant de monde pour la convoiter. Il conviendra pour chacun de diversifier ses sources de revenus, ce que j’ai commencé à faire, et de faire un peu de commercial, ce que je déteste personnellement mais je vais m’y résoudre.

Heetch a initié une tendance à l’augmentation des commissions et j’ai peur que les autres emboîtent le pas, car leurs revenus baissent autant que les nôtres.

Ce qui pourrait aider à assainir la situation:

– La fin de Citygo.
– La fin des fausses cartes.
– La lutte contre l’amnésie fiscale.

Mais je n’y crois pas trop. Encore que, on vit une situation historique.

@DriverZonard VTC à Paris

Pour ma part on est dans le dur et l’avenir VTC est incertain. L’économie est paralysée et tous les mouvements des personnes sont limitées. Je ne vois pas comment cela pourrait être pire que cela. A l’avenir ça risque de se débloquer et relancer nos affaires.

Le mieux est de se maintenir debout sans chuter cela sera plus facile que d’avoir à se relever.
On peut réduire tous les postes de dépenses qui peuvent l’être, cela permettra de compenser le manque à gagner.
Ensuite, se constituer un réseau de travail avec un groupe de chauffeurs et entamer des démarchages.
Dans combien de temps ? Cela dépendra des villes et du type de clientèle.

Les endroits à fortes activités saisonnières, dont l’essentiel de l’activité dépend des touristes mettront plus de temps à un retour à la normale. Une ville comme Paris, qui peut se suffire d’une clientèle locale résistera plus facilement à cette crise.
Par contre la grande remise et tous les MAD visant une clientèle étrangère, auront sûrement un manque à gagner beaucoup plus conséquent.

J’avais une activité commerciale en 2008 pendant la crise et je peux dire que ce n’était pas de la rigolade, c’était vraiment la tempête en pleine mer. A mon sens, je n’imagine pas les clients se risquer à prendre le métro ou bus au risque d’attraper le virus.
S’ils doivent faire des économies ce ne sera pas au détriment de leur santé et sécurité.

Bien au contraire, il est possible que l’on attire une nouvelle clientèle habituée aux transports en commun. Par contre, les secteurs non essentiels tels que les loisirs ou la restauration peuvent avoir du souci à se faire. Tous les postes de dépenses sur lesquels les consommateurs pourront économiser, seront fortement réduits. On peut être impacté par cette baisse et réduire notre activité en week-end ou lors des after work.

On pourra se saisir d’une chose qui n’a pas de prix et qui s’appelle L’EXPÉRIENCE DE LA VIE…

Venez échangez avec les professionnels du secteur sur ce sujet.

La suite et d’autres paroles de VTC sur uberzone.fr

Forum Uberzone