Elisabeth Borne va faire une nouvelle loi transport
« Loi d’orientation des Mobilités »

Aux assises nationales de la mobilité, Elisabeth Borne veut organiser l’avenir du transport en France

Ce vendredi 24 novembre 2018, les assises de la mobilité se sont réunies avec pour objectif d’écouter les attentes des citoyens dans le domaine des transports et préparer une nouvelle politique sur la mobilité. Elisabeth Borne, ministre des transports, à organiser cette journée d’échange pour entendre des idées venues du monde entier et faire et débattre des experts internationaux. La ministre porte l’ambition de mettre « aux meilleurs standards internationaux » la nouvelle loi actuellement en cours de discussion avec des acteurs privés proposant des solutions innovantes de mobilité. En septembre, nous nous interrogions sur l’avenir des chauffeurs VTC avec l’article Et si 2018 ne changeait rien ?

Elisabeth Borne a deux objectifs pour la nouvelle loi transport

Le premier objectif concerne la data et la manière d’exploiter celle-ci pour améliorer les flux. Par exemple la SNCF travaille sur un projet pour améliorer le temps de parcours d’un voyageur dans une gare. La ministre Elisabeth Borne souhaite également que les grosses Entreprises puissent « partager » plus facilement ces données récoltées dans le but de les mettre librement à disposition des différents acteurs pouvant améliorer la mobilité interne des français.
Le deuxième objectif est de faire une plus grande place aux véhicules autonomes et les intégrer dans la réglementation relative aux transports. Aujourd’hui il est possible de voir des navettes autonomes en circulation à Lyon mais ce type de mise en circulation reste exceptionnelle et à titre expérimental. De plus, ces tests ne sont soumis à aucune réglementation qui établit clairement le champ d’application de ces nouveaux modes de mobilité. La ministre souhaite allier l’utile à l’agréable puisque l’ensemble de ces nouvelles technologies seront « vertes ».

Manifestation des syndicats VTC en marge des assises nationales de la mobilité

La journée consacrée aux assises nationales de la mobilité se déroulait à Paris et plus précisément Porte Maillot. Cette journée du 24 novembre fut également l’occasion pour les représentations syndicales de chauffeurs VTC de venir manifester pour réclamer l’application stricte de la loi Grand Guillaume et un tarif minimum imposé par l’Etat aux applications. Les professionnels VTC se sont aussi rassemblés à Marseille.

Elisabeth Borne souhaite garder un dialogue constructif avec l’ensemble des participants prenant part à la mutation de ce secteur. La ministre, ancienne cadre dirigeante de la RATP, avait invité pour l’occasion plusieurs salariés de la RATP pour venir s’exprimer sur l’avenir et les enjeux de la mobilité interne dans Paris. De l’autre coté de la porte, les chauffeurs VTC qui pourtant faisant parti intégrante de la mutation n’ont pas eu de place lors de ces assises internationales de la mobilité. Si on en croit les experts, l’avenir de leur profession est amené à disparaitre au profit des voitures autonomes mais les revendications des chauffeurs professionnels indépendants portaient principalement sur l’application stricte de la loi Grand Guillaume et la mise en place en urgence d’un tarif minimum.

Découvrez le résumé vidéo de la journée par Elisabeth Borne

Résumé Journée internationale des Assises de la mobilité du 24/11

Résumé de la Journée internationale des Assises de la mobilité du 24/11www.uberzone.frhttps://blog.uberzone.fr

Posted by Uberzoneforum on Samstag, 25. November 2017