La société a révélé ces chiffres dans des documents d’offre publique d’achat qu’elle a envoyés à certains actionnaires.

Uber a perdu plus de 1 milliard de dollars deux trimestres d’affilée, révèle une nouvelle publication du “Financial Times”. La société de mise en relation a élargi ses pertes nettes à 1,46 milliard de dollars, contre 1,06 milliard de dollars au deuxième trimestre 2017.

Cette augmentation des pertes pourrait être attribuée en partie à la concurrence accrue de ses rivaux mondiaux. Aux États-Unis, Lyft a investi beaucoup de ressources pour acquérir des parts de marché, a récemment déclaré Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, lors de la conférence DealBook du New York Times.

“Les Etats – Unis sont très très compétitifs en ce moment entre nous et Lyft, donc je ne vois pas les Etats-Unis comme un marché particulièrement rentable pour les six prochains mois“, a déclaré Khosrowshahi.

Khosrowshahi a également déclaré que l’entreprise est confrontée à des problèmes similaires dans des régions comme l’Asie du Sud-Est où Uber est en concurrence avec Grab.

“L’économie de ce marché n’est pas ce que nous voulons qu’ils soit”, a déclaré Khosrowshahi. “Je pense que c’est sur-capitalisé à ce stade. Nous entrons, et nous nous penchons en avant. Mais je ne suis pas optimiste sur le fait que le marché sera rentable dans un proche avenir. “

Bloomberg a d’abord rapporté les chiffres, qui ont été inclus dans un document d’offre publique destiné à un groupe d’investisseurs dirigé par SoftBank envoyé aux actionnaires mardi soir dernier. Uber cherche à vendre de nouvelles actions existantes au géant japonais, même si un accord reste provisoire.

Le chiffre d’affaires net de la société pour le troisième trimestre s’est établi à 2 milliards de dollars, contre 1,66 milliard de dollars au trimestre précédent.

L’un des points positifs a été une forte hausse de la demande, avec des réservations brutes de 9,71 milliards de dollars au troisième trimestre, contre 8,74 milliards de dollars au cours des trois mois précédents.

Khosrowshahi espère rendre l’entreprise publique d’ici 2019, ce qui signifie qu’il a beaucoup de travail pour rééquilibrer cela avant cette date.