Uber va facturer des frais d’attente et d’approche en France

Uber appliquera des frais supplémentaires pour les longues courses d’approche.

Outre Atlantique, Uber ajoute un tas de nouveaux frais et fonctionnalités pour caresser les chauffeurs VTC dans le sens du poil. En effet beaucoup peuvent être réticents à attendre trop longtemps les passagers lents, conduire de plus longues distances pour les rejoindre ou être frappé par des annulations de course à la dernière minute. Cela signifie que certaines courses vont devenir un peu plus chères pour les clients, en particulier ceux qui vivent loin des centres ville en banlieue parisienne, lyonnaise ou sur la cote-d’azur par exemple. Sans oublier les clients qui mettent un temps fou à monter dans la voiture arrivée depuis déjà de nombreuses minutes.
A l’heure actuelle beaucoup de chauffeurs, et on les comprends, ne prennent pas le temps d’attendre une seconde de plus que le temps alloué (5 minutes une fois arrivé) pour bénéficier de l’annulation facturée aux clients 6 euros pour no-show. D’autres applications pour VTC quand à elles facturent déjà chaque minute d’attente au delà de 5 minutes en général, c’est le cas de Chauffeur Privé, Allocab, Marcel Cab…

C’est un fait indiscutable, le travail du chauffeur commence bien avant que le client monte dans le véhicule de son VTC et que certaines courses, en particulier celles en banlieue, ne sont pas équitables du point de vue des bénéfices, a déclaré Aaron Schildkrout, responsable du pôle “Chauffeur” à la maison mère Uber US. Ces nouveaux frais “visent précisément à résoudre ces points douloureux pour les chauffeurs”, a-t-il déclaré.

Les chauffeurs VTC français, américains ou de tout autre pays ou uber est implantée ont de toute évidence les mêmes attentes et problèmes. De nombreux VTC français affirment et à juste titre, que les longues courses d’approche sont souvent un coup de poker, surtout si au final, il tombe sur une course à 4 euros comme ils aiment souvent le dénoncer. À partir d’aujourd’hui, aux Etats-Unis, les chauffeurs partenaire uber gagneront désormais sur les longues courses d’approche, des frais supplémentaires de temps et de distance d’approche en plus du tarif standard.

Uber affirme que le facteur qui déclenchera ces frais supplémentaires facturés aux clients dépendra de la demande à cet instant et de la longueur de l’approche (temps + distance). De manière générale, les chauffeurs commenceront a engranger des frais d’approche après 11 minutes de route vers le client et cette moyenne sera variable en fonction des villes. Un exemple fourni par Uber de frais d’approche de 5€ pour une distance d’approche de 6,8 km qui a duré 11.2 minutes. Les clients seront avertis directement avant de commander dans l’application et verront distinctement le prix de la course et les frais d’approche.

En d’autres mots, l’algorithme d’Uber devinera combien de temps il faudra au chauffeur pour rejoindre son client, ce qui est déjà le cas mais calculera instantanément les frais d’approche facturés au client en se basant sur cette estimation.

Voici plusieurs captures d’écran de récapitulatifs de courses sur l’appli client Uber US. On voit bien apparaître les lignes :

Frais Uber de longue approche (Long Pickup fee)

 

Les frais de longue approche sont calculés en additionnant le temps et la distance. On voit clairement que le tarif à la minute et au mile est identique pour le calcul de la course standard.

Cela sera t’il le cas en France sachant que le tarif actuel de uber à Paris par exemple est de 0,30€/min et 1,05/km. Aux US la minute d’après la capture est à 0,165$ soit 0,142€. Le mile quand à lui est à 0,9075$ soit 0,78€ mais un mile équivaut à 1,6 km et le km à Paris chez Uber est à 1,05€ donc le mile chez nous est à 1,68€.
Les tarifs en France sont bien plus élevés qu’aux US mais notre fiscalité et le prix du carburant sont tout aussi élevés en France, donc tout s’explique.

Les clients pourront se braquer tout comme avec les majorations tarifaires, mais Schildkrout affirme que cela a pour but de résoudre un problème qui les concerne aussi. “Ce n’est pas toujours évident de trouver un VTC disponible dans certaines zones en banlieue alors qu’en ville oui”. En effet, comme expliqué précédemment beaucoup de chauffeurs refusent les courses avec de trop longue approche car elles sont une perte de revenus pour eux sur la durée. Les clients doivent donc accepter de payer des frais supplémentaires dans des zones ou les VTC se font rares.

Tarif frais d’annulation Uber (Cancellation fee)

Frais d'annulation d'une course

Uber revoit également sa politique tarifaire concernant les annulations de courses. Cette dernière inclura dorénavant la distance et le temps pour le calcul des frais.

Uber pense que cela profitera au chauffeurs et aux clients. Un client qui voit sa course acceptée par un chauffeur qui finalement annule sa course finira par payer moins de frais d’annulation.

Coté chauffeur, lorsqu’il parcourt une longue distance d’approche et voit la course annulée à la dernière seconde avant son arrivée gagnera plus qu’une annulation classique car la distance parcourue et le temps mis seront intégrés dans le calcul des frais d’annulation.

Nous avons mis à jour notre technologie pour détecter la progression du chauffeur vers son client ainsi, nous pouvons être beaucoup plus précis dans les frais que nous appliquons aux clients lorsqu’ills annulent une course” a affirmé Aaron Schildkrout.

 

Tarif temps d’attente sur Uber (Wait time)

Les passagers seront aussi taxés s’ils font attendre le chauffeur au delà de deux minutes. Cette nouvelle fonctionnalité est une extension d’un test démarré l’an dernier à New-York, dans le New Jersey, à Phoenix et à Dallas. Ces frais seront aussi variables, mais dans un exemple fourni par uber, un temps d’attente de trois minutes et 45 secondes rapporterait au chauffeur un supplément de 0.86€.

En analysant la capture US, la minute est à 0,25$ soit 1,5 fois le cout de la minute en course. Par analogie en France la minute d’attente devrait être facturée environ 0,45$ puisque la minute en course est à 0,30€.

Nous verrons certainement très prochainement ce qu’il en sera. Les pourboires ont fini par faire leur entrée en France, il n’y a pas de raison que les frais de longues approche et d’attente n’entrent pas en scène également car c’est vraiment un fléau pour les VTC et une grosse perte financière pour ces derniers sur la durée.

 

Cette annonce est la dernière en date de l’initiative d’Uber “180 jours de changement” lancés aux US visant à améliorer les relations du géant américain avec ses chauffeurs partenaires qui a débuté avec l’intégration des pourboires dans l’application.

D’autres nouvelles fonctionnalités devraient entre autres permettre aux chauffeurs d’envoyer des SMS aux clients directement depuis l’application et également, des niveaux supplémentaires de commentaires pour les mauvaises notes.

 

En attendant, le 31 décembre approche à grands pas et avec l’entrée en vigueur de la loi GG tant attendue par la profession, il semblerait que les chauffeurs VTC de France ne se satisferont pas de petites fonctionnalités technologiques ou de frais supplémentaires à peine perceptibles.  Les syndicats représentatifs de la profession militent pour une tarification globale revue à la hausse, que ce soit le prix de la course minimum, le prix au km et le prix à la minute. La grogne monte de plus en plus sur les réseaux sociaux et tout le secteur guette à la loupe le moindre écart de l’état et des applications quant à leurs engagements vis à vis de l’application de la loi pour l’un et le respect de la loi pour les autres. Des manifestations sont même sérieusement à envisager dès l’entrée dans la nouvelle année 2018.

En attendant, Bonne route…